VORODAMBA, bidonville de Tana

Antananarivo, capitale de Madagascar. Balafrant le centre de l’agglomération sur plus de 3 km le long du canal d’Andriantany, le bidonville Vorodamba, mot qui signifie « haillons » en malgache, abrite plusieurs milliers de personnes dans des habitations précaires et insalubres.
La sécheresse dans le grand sud provoquée par le changement climatique affame les populations qui migrent vers la capitale pour tenter de survivre.
Cet exode rural ainsi que la crise politique et économique que vit Madagascar depuis 2009 sont la cause d’une extension sans précédent des bidonvilles dans la capitale.
Les habitants des bidonvilles assurent le nécessaire tri et traitement des ordures de la capitale. Tout ce qui peut être recyclé ou réparé et revendu alimente le marché de brocante dans lequel viennent se fournir ceux qui n’ont plus les moyens d’acheter des produits neufs.

VORODAMBA, bidonville de TanaPierre
0